Ces 3 choses qui simplifient ma vie familiale

Ces 3 choses qui simplifient ma vie familiale

La simplicité est bien souvent le chemin le plus court pour aller vers le bonheur…
En tant que parent, il est utile de la rechercher dans nos pratiques.

Sur une idée de mon amie Natacha, je partage avec vous aujourd’hui les 3 choses qui simplifient grandement ma vie familiale (et qui par la même occasion nous apportent joie et bonheur, à ma petite famille et moi).

1. Accoucher chez moi !

Parents confiants

Le fait d’accoucher à la maison implique que la petite famille se retrouve seule à la maison environ 3 heures après l’accouchement. En lisant ceci, vous derrière votre écran êtes peut-être mal à l’aise avec cette idée !
Peut-être pensez-vous que l’aide que le personnel de la maternité apporte aux parents est indispensable. Je suis convaincue du contraire !

Lorsque nous nous sommes retrouvés seuls avec notre nouveau-né, mon compagnon et moi, nous n’avons absolument pas ressenti le besoin que quelqu’un nous explique comment être parents. Les deux sages-femmes qui nous ont accompagnés durant la grossesse et l’accouchement étaient cependant à notre disposition au besoin. Nous étions libres de leur téléphoner à tout moment.

Se retrouver directement face à ses responsabilités de parent est non seulement très formateur mais peut aussi être un vrai bonheur.

 

Instinct

Il est bien souvent beaucoup plus utile d’écouter fidèlement son instinct que les conseils.

Prenons l’exemple de l’allaitement. Le personnel en maternité a tendance, il faut le dire, à faire foirer l’allaitement… Malheureusement les auxiliaires de puériculture notamment (j’en sais quelque chose puisque je suis AP) ne sont pas assez formées. Je suis d’accord qu’il ne faut pas généraliser. Mais je suis choquée d’entendre tous les jours des histoires d’allaitement terminés suite à un biberon que le personnel de la maternité a conseillé de donner au bébé…

Lorsque l’on accouche à la maison, on suit son instinct en confiance…
Suivre mon instinct m’a permis notamment de démarrer mon allaitement en confiance, sans stress et sans difficultés.

Quoi de mieux pour démarrer dans la vie que des parents qui se font confiance et qui font confiance à leur instinct ?

 

Médicalisation QUE si nécessaire

Lorsque l’on choisit d’accoucher à la maison, ce n’est pas tant pour le lieu qu’on le fait. C’est surtout dans le but de respecter la physiologie, de laisser le processus se dérouler le plus naturellement possible.

Les maternités ont beaucoup de protocoles et d’habitudes qui font que l’accouchement est souvent surmédicalisé. Et cette façon d’accoucher couchée sur le dos, sous anesthésie, branchée à un cathéter et un monitoring, entourée de blouses blanches; est devenue la norme… Mais tout ceci, est-ce indispensable ?

Le fait d’accoucher chez moi m’a permis de garder la médecine sous le coude au besoin. Car, oui, je suis moi aussi rassurée que des médecins soient formés pour m’accompagner si mon accouchement présentait un problème et surtout pour soigner mon bébé si sa  santé le nécessitait. Mais l’accouchement n’est pas une maladie ! Il est en réalité relativement rare que la médicalisation de l’accouchement soit réellement indispensable.

En quoi ceci simplifie ma vie de famille ? C’est simple : un accouchement qui se déroule physiologiquement est naturellement moins traumatisant qu’un accouchement médicalisé, tant d’un point de vue psychique que d’un point de vue physique.

 

2. Allaiter mon bébé

Pratique

Nous parlons ici de se simplifier la vie alors je commence de façon pragmatique en vous parlant du côté pratique de l’allaitement.

La nature a prévu là quelque chose d’absolument ultra pratique ! Il n’y a rien d’autre à faire que de proposer le sein à bébé à chaque fois qu’il ouvre la bouche les premiers jours, puis à chaque fois qu’il semble le réclamer ensuite.

Le sein répond à une multitude de besoins alimentaires et affectifs.

– Le lait maternel est l’aliment et la boisson idéale pour un bébé de moins de 6 mois et le lait idéal pour un enfant qui a une alimentation diversifiée.

– Il est toujours prêt, à température idéale, gratuit, parfait, disponible partout à tout moment,

– La composition et la quantité de lait s’adaptent aux besoins de l’enfant et évoluent au fil du temps.

 

Tellement agréable

Nourrir son enfant au sein est, je crois, la continuité logique. J’ai porté mon enfant pendant neuf mois, c’est mon corps qui le nourrissait. Je lui ai donné naissance et mon corps continue de le nourrir. C’est la continuité logique de cette puissance féminine, cette capacité du corps féminin à faire pousser les enfants tout naturellement.
La maman allaitante a la sensation d’utiliser ses supers pouvoirs à bon escient. Et quel bonheur !

Après la fusion des corps qui existe durant la grossesse, c’est l’osmose crée par l’allaitement qui prend le relai.Cette étape permet une transition menant à l’individualité tout en douceur.

 

Simplement évident

Je fais là un gros résumé parce qu’il y a tellement d’avantages à évoquer concernant l’allaitement que cela mériterait l’écriture d’un livre. Mais je vous le dis, le fait d’allaiter mon bébé exclusivement simplifie grandement ma vie familiale ! Nous n’avons aucune crainte sur la qualité et/où les quantités de lait que notre enfant boit. Nous voyageons léger. L’allaitement me rend heureuse. Papa est heureux que son bébé soit nourri tout naturellement. Et bébé s’accroche à sa “prise magique” qu’est le sein dès qu’il en ressent le besoin.

Quoi de plus simple et évident ?

 

 

3. Le cododo

Le cododo peut désigner le fait de dormir dans la même pièce ou dans le même lit que son enfant.
Lorsqu’il s’agit de dormir dans le même lit, il va de soi que la prudence est de mise :

– Le bord du lit doit être sécurisé (soit par un lit de bébé prévu pour le cododo, soit par une barrière),

– Attention aux oreillers, couettes et autres,

– Il faut savoir que les papas et les mamans non allaitantes ont un comportement naturellement moins adapté au cododo (hormonal),

– Pas de drogue, d’alcool, de cigarette, de médicaments pour le parent qui cododote.

 

Tous les jours depuis la naissance de ma fille,on me demande si j’arrive à dormir, si ma fille “fait ses nuits”. Je déteste cette expression “faire ses nuits”.
Contre toute attente, OUI je dors bien, et NON ma fille ne “fait pas ses nuits” et C’EST COMPATIBLE !

 

Sommeil de bébé

Ce n’est pas nouveau, les bébés ont des cycles de sommeil plus courts que nous, adultes. Et ces cycles sont entrecoupés par des micro-réveils. C’est naturel, c’est normal, et comme beaucoup d’autres choses cela évolue avec le temps.
Par ailleurs, un bébé passe les 9 premiers mois de sa vie lové dans le corps de sa mère. Il a été bercé, nourri, massé non-stop durant tout ce temps. N’est-ce donc pas normal qu’il ait besoin après sa naissance de contact et de proximité avec sa maman ? Il me parait tout à fait normal que ce besoin mette du temps à s’estomper. Et ce besoin ne s’éteint pas la nuit…

 

Sommeil de maman

Si votre bébé est comme la grande majorité, c’est à dire qu’il se réveille plusieurs fois dans la nuit et a besoin de téter, le cododo est idéal !

Pas la peine de vous faire un dessin. J’allaite mon bébé et il dort avec moi : je ne me lève jamais la nuit. Les seuls cas rares qui m’obligent à me lever sont les cacas nocturnes et les pleurs nécessitant un changement d’atmosphère.
Les hormones sécrétées pendant l’allaitement permettent à la maman de s’adapter au rythme de sommeil de bébé. Elles permettent également de se réveiller et se rendormir sans difficultés plusieurs fois au cours de la même nuit, au moindre pleur du bébé.

 

Pourquoi le cododo simplifie ma vie familiale ?

Une maman reposée, un bébé sécurisé, un papa qui n’entend même pas ce qui se passe la nuit. Des câlins à gogo sans restriction. Quoi de plus simple ?!
Je vais même vous faire un confidence : je n’ai aucune hâte que ma fille “fasse ses nuits”. J’adore ces petits moments nocturnes que je partage avec ma fille. Et je ne me sens pas fatiguée.

 

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 choses que j’ai faites pour simplifier ma vie familiale” organisé par le blog Heureux Sans Couches.
Merci à toi Natacha de m’avoir inspiré cette réflexion autour de la simplicité dans la vie de famille.

Photo marvelmozhko

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 14
    Partages

Cet article a 8 commentaires

  1. Merci pour cet article Fanny 🙂
    J’ai tellement hâte de vivre cette osmose que peut créer l’allaitement…
    Un article que je n’aurai pas pu écrire, alors merci beaucoup pour ta participation 😉
    Bises,
    Natacha

    1. Merci Natacha, je te souhaite de tout cœur de connaitre cette osmose magique <3

  2. Je découvre ton blog au travers de cet article et tu m’as conquise ! Je partage entièrement tes idées et points de vue ! Tu as l’air épanouie et ton rayonnement fait plaisir à lire !
    A bientôt,
    Charlotte

  3. Quelle chance elle a ta petite luciole d’avoir une maman aussi à l’écoute…..!
    La maternité, c’est intuitif, tout à fait d’accord avec ça ! ❤️💕

    1. “Intuitif”, tout à fait. Les enfants apprennent aux adultes à être parents !

  4. Article très instructif, notamment en ce qui concerne l’allaitement et le cododo 🙂 Personnellement, je ne savais pas que physiologiquement et naturellement, la femme qui allaite s’adapte au rythme de sommeil du bébé 😊 En fait , c’est totalement lié !! La nature est très bien faite ❣ 💕 Pourtant, ça fait souvent peur de lui faire confiance……. !

    1. Oui malheureusement je trouve que beaucoup de choses simples et naturelles se sont perdues et aujourd’hui nous devons réapprendre le fonctionnement de notre propre espèce…

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Recevez gratuitement votre journal de grossesse imprimable !

​Une création unique qui contient de nombreuses illustrations inédites.