Le guide de la naissance naturelle

Le guide de la NAISSANCE NATURELLE

Cet article vient débuter mon défi de lire deux livres par mois jusqu’à la fin de ma grossesse et de vous en parler ici.

Le livre dont je vous parle aujourd’hui est pour moi (jusqu’ici, je suis à 18 semaines de grossesse !) LE livre à lire pendant la grossesse. Alors j’en profite pour participer au carnaval d’articles organisé par Sonia qui est une amie bloggeuse et dont le blog https://danse-prenatale.com est superbe et complètement en phase avec le mien ! Le principe est simple : elle invite tous les bloggeurs qui en ont envie à écrire un article sur LE livre à lire pendant la grossesse. Encore de nombreuses idées de lecture en perspective ! En attendant, je vous laisse découvrir mon livre à moi, celui que j’ai choisi et qui m’est tout précieux…

 

Lorsque mon compagnon et moi avons commencé à envisager sérieusement de devenir parents, j’ai emprunté ce bouquin à la bibliothèque :

“Le guide de la naissance naturelle –  retrouver le pouvoir de son corps” – Ina May Gaskin.

Je l’ai ouvert, j’ai  littéralement dévoré les premières pages. Je me sentais comme engloutie par ce sujet passionnant.

Puis j’ai senti que ce n’était pas le moment pour moi. J’ai été soudainement persuadée que je n’avais pas “le droit” de lire ce livre, que j’avais un chemin à parcourir avant. Alors je l’ai rendu à la bibliothèque en me promettant de venir le chercher à nouveau dès que je serais enceinte, avec un projet concret d’accouchement. 

Quatre ans se sont écoulés. Puis je suis retournée à la bibliothèque, enceinte d’un mois et demi, le précieux livre m’y attendait.

Ce livre a pour moi quelque-chose de magique.

L’auteure nous offre par cet écrit “une invitation à découvrir les véritables facultés du corps de la femme pendant le travail et l’accouchement”.

Il rend hommage à la puissance de la femme. Il nous donne confiance en cette puissance. Après sa lecture, je suis plus que jamais motivée à accoucher le plus naturellement possible, selon ce que la nature m’offrira comme possibilités le jour J. Et je ne ressens aucune peur de l’accouchement.

Ce livre confirme mon idée que la médicalisation lors de certains accouchements peut être totalement salvatrice. C’est une chance de vivre à notre époque où la médecine sauve des vies. Mais pour autant, la majorité des naissances ne nécessite pas l’intervention de la médecine. Et lorsque l’on peut s’en passer, c’est naturellement plus logique, plus efficace; bénéfique pour bébé et pour maman. (A l’écriture de ces mots mon ventre est secoué dans tous les sens, on dirait que mon bébé approuve cette idée par de nombreuses galipettes !!!)

 

Ina May Gaskin, auteure de ce livre

Ina May Gaskin est née en 1940 et a grandi dans l’Iowa.

En 1970, elle quitte San Francisco avec son mari Stephen Gaskin, icône de la “révolution hippie”, à la tête d’une caravane composée de soixante bus aménagés. Sillonnant les Etats-Unis, ils finissent par s’arrêter dans le Tenessee rural où ils fondent une communauté, The Farm, qui a été décrite comme “le premier écovillage dans le monde”. De façon imprévue, l’une des femmes du groupe met au monde un bébé, secondée par Ina May, qui a déjà un enfant. Cette première naissance est une révélation.

Quarante ans plus tard, près de trois mille bébés sont nés à The Farm, dans des conditions si remarquables qu’Ina May Gaskin a reçu, fin 2011, à Stockholm, le prestigieux prix Nobel alternatif. A cette occasion, elle y a été déclarée l’une des quatre personnalités les plus importantes pour la planète pour son approche naturelle de la naissance, approche qui a démontré, chiffres à l’appui, son excellence pour la santé et le bien-être de la mère et de l’enfant.

Honneur suprême, elle est la seule femme dont le nom ait été désigné à une manœuvre obstétricale (qui lui a été enseignée par des sages-femmes guatémaltèques traditionnelles).

Les livres d’Ina May Gaskin, vendus à plus d’un million d’exemplaires, sont publiés en quatorze langues et font aujourd’hui partie de l’enseignement officiel d’écoles de sage-femmes dans divers pays. Elle est à l’origine d’un mouvement mondial, Spiritual Midwifery, qui œuvre en faveur de la reconnaissance et de l’autonomie du métier de sage-femme.

 

Partie 1 : Histoires de naissances

“Si vous êtes enceintes depuis un certain temps, vos amis ou votre famille vous ont probablement raconté quelques effroyables histoires d’accouchement. […] Pour contrer l’effet des histoires horribles, je ne connais rien de mieux que de lire ou d’entendre des histoires qui nous apportent un sentiment de puissance. Je veux parler de celles qui nous changent, quand on les lit ou quand on les entend, parce qu’elles nous apprennent quelque-chose, ou nous font changer d’opinion.”

La première partie de ce livre, un bon tiers de l’épais bouquin, est uniquement constitué de récits d’accouchements. Toutes ces naissances ont eu lieu dans la communauté The Farm. A la lecture de ces histoires, toutes plus émouvantes les unes que les autres, on comprend des choses, on se construit une idée de la naissance que l’on souhaiterait pour notre propre enfant.

Quand j’ai réalisé, au début de ma lecture, la quantité de témoignages que j’allais lire avant d’arriver à la partie suivante, j’ai pris peur. J’avais envie d’en savoir plus sur le sujet, d’apprendre sur la naissance naturelle. Puis je me suis vite rendue compte que ces histoires passionnantes étaient aussi très instructives. Finalement, c’est seulement arrivée à la fin de cette première partie que j’étais réellement prête à aborder la suite.

 

 

Partie 2

Dans la seconde partie du livre, on retrouve ce qui nous a frappé à la lecture des histoires de naissances. Et on approfondit tout ça ! Voici les sujets essentiels qui sont ainsi soulevés :

 

– Le besoin d’intimité

Dans tous les chapitres du livre, cela revient, comme une évidence.

L’atmosphère qui règne pendant la naissance joue un rôle essentiel.

L’intensité de la lumière, les instruments médicaux qui nous entourent, les personnes présentes, l’accès à la pièce… etc. sont autant de facteurs qui peuvent avoir un impact incroyable sur le déroulement de l’accouchement.

Pour donner naissance à notre enfant, il est primordial que nous nous sentions bien. Cela parait évident comme ça. Pourtant ce n’est pas ce qui prime dans la majorité des salles de naissances.

Ina May Gaskin raconte de nombreuses histoires à ce sujet. “Une ambiance défavorable peut entraver ou faire régresser le travail […] S’il existe un processus physiologique qui requiert un état de relaxation maximum, c’est bien l’accouchement. […] Parfois, la présence d’une seule personne peut suffire à entraver le travail.”

Selon Michel Odent, cité plusieurs fois dans le livre, “l’intimité est la clé de voûte de l’accouchement physiologique”.

 

– L’instinct primaire

La liberté de mouvement et le respect de la pesanteur facilitent le travail.

Nous devons nous inspirer des femmes gouvernées par l’instinct et non par la pudeur (peuplades sauvages) et des mammifères tels que les primates. C’est ainsi que nous ferons tomber les nombreuses barrières de la pudeur. Sortons des convenances ! Peut importe la position que l’on adopte, si notre corps nous guide vers celle-ci. Peu importe les sons que l’on émet. Peu importe l’incontinence dont on est victime. C’est le moment ou jamais d’être totalement naturelle. Nous devons laisser notre corps accoucher. “Je conseille régulièrement aux femmes enceintes d’imaginer qu’elles sont un grand mammifère quand elles sont en travail. Souvent, elles disent que cela les aide à trouver la femme sauvage qui sommeille en elles et à se connecter au savoir ancestral du potentiel féminin.”

 

– Les super pouvoirs de la pensée positive

“Je vais être grande ouverte”. Cette pensée peut être totalement magique pour une femme en travail ! Nos pensées constituent l’un des guides de notre corps.

Je ne sais pas si vous avez déjà expérimenté les effets de la pensée positive comme de la pensée négative sur nos vies mais personnellement j’en ai fait l’expérience. Et c’est d’une puissance inouïe !

 

– Les alternatives pour lutter contre la douleur

Ina May Gaskin nous incite à explorer le contact physique. Elle vante notamment les mérites du “ballotage musculaire” qui semble bénéfique. Monsieur peut également être mis à contribution en massant le dos de madame. L’hydrothérapie est mise en avant.

De nombreuses petites astuces sont dévoilées tout au long du livre pour faire face à la douleur de l’accouchement.
Et de nombreux témoignages nous donnent confiance en notre capacité à passer au dessus de ces douleurs : “ Même si donner naissance a été douloureux, ce n’est pas ainsi que je le décrirais; je dirais que c’étais INTENSEMENT NATUREL.”

 

– Le choix du praticien qui vous accompagne

Voici une question absolument essentielle dans notre projet de naissance. Les choix que nous faisons quant à notre suivi de grossesse définissent la façon dont nous serons accompagnée pour accoucher. Si votre souhait est d’accoucher le plus naturellement possible, il va de soi que vous devriez opter (si c’est possible dans votre secteur géographique) pour un suivi global ou un accouchement à domicile.

Un chapitre adapté aux lectrices françaises est consacré à ce sujet. Ainsi vous avez un bon aperçu de ce qui est possible et de bons conseils vous sont donnés afin de trouver le praticien qui convient à votre projet.

 

– Limites des nouvelles technologies et pratiques obstétriques

Péridurale, épisiotomie, déclenchement, césarienne, clampage précoce du cordon… etc. sont passés au peigne fin.

Tout est clairement expliqué et il est facile de comprendre pourquoi cela peut être nécessaire parfois et pourquoi souvent ça ne l’est pas.

Nous comprenons les risques et les enjeux.

Ina May Gaskin nous fait part de quelques pans de l’histoire de l’obstétrique qui nous éclairent sur certaines pratiques actuelles.

 

Ce livre est riche de notions et d’Histoire (avec un grand H mais aussi avec un petit h). Sa lecture nous emmène dans un monde incroyablement tendre et doux. La naissance y est évoquée en tant que miracle, beauté, évènement naturel. Loin de nous les clichés de l’accouchement catastrophe…

Tout cela est ce qui ressort de ma lecture de ce livre, qui fut passionnante.
Si cet article vous a plu, je vous conseille de le lire. Vous y découvrirez de nombreuses choses que je n’ai pas évoqué ici ! (difficile de ne pas écrire un livre quand on parle d’un livre aussi riche !)

Et si vous êtes enceinte et que vous envisagez un accouchement au naturel, je vous conseille encore plus vivement de le lire !

C’est motivant et encourageant. Aucun extrémisme n’est à y craindre. C’est juste, simple, logique, naturel.

Merci de me faire part de vos avis et impressions en commentaires, juste en dessous Smile

Pour acheter le livre c’est par ici !
Je toucherai une (toute petite) commission si vous achetez le livre en passant par ce lien. Cela m’aide à entretenir ce blog. Merci si vous le faites.

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 8
    Partages

6 réflexions au sujet de « Le guide de la NAISSANCE NATURELLE »

  1. Coucou Fanny,
    quel livre prometteur! Dès que je le peux, je le lis.
    Le problème c’est que je suis sûre que je vais avoir envie de lire tous les livres que tu vas proposer durant ce défi 😉
    Merci pour ce bel article, j’adore!
    Natacha

  2. « La naissance naturelle » , quel beau programme !! 🙂 Fanny tu es une passionnée et tu as beaucoup de choses à transmettre et à partager ! Bravo ! bonne continuation et bonnes découvertes 🙂 🤞

Laisser un commentaire