La BIENVEILLANCE ? Bien avant la naissance ! [2 astuces incontournables]

J’entends de plus en plus les termes de “parentalité positive”, “parentalité bienveillante”, “communication non violente”, “douces violences”…
C’est quelque peu surprenant que ça ne coule pas de source, d’être bienveillants, positifs et non violents, particulièrement envers nos enfants.

Mais en regardant tout autour de nous, on se rend bien compte que des “douces violences”, pour la plupart involontaires et inconscientes, se glissent un peu partout. Ce sont ces gestes, ces paroles, ces attitudes; inappropriés, que nous adoptons face à autrui, et surtout face aux enfants, et qui ont un impact négatif.

Pourtant, c’est à travers nous que les enfants apprennent et cette “éducation” qu’on leur apporte joue un rôle essentiel dans leur développement psychomoteur, et dans le développement de leur capacité à se sentir heureux et libre.

Mais nous, adultes, sommes des êtres humains. Donc : nous sommes totalement imparfaits ! Nos émotions et nos comportements sont sans cesse en mouvance et en réadaptation.
Pas toujours facile alors d’être en phase avec autrui, enfant ou non.

[Vous rencontrez des difficultés à vous montrer bienveillants en toute circonstance ?]

-> Bonne nouvelle : la bienveillance et la positivité, ça se travaille !

Je vous propose ici 2 astuces, 2 attitudes bienfaisantes et bienveillantes pour développer votre parentalité positive et bienveillante dès la grossesse. In utéro, votre enfant “en construction” ressent déjà très fortement l’énergie de sa maman, mais aussi de son papa… Il est temps de commencer à lui insuffler de la joie. Car la joie, à mon sens, est l’ingrédient principal au bonheur.

Et que voulons nous ? Le bonheur de nos enfants, non ?!

 

[Je parle ici de recherche de joie et de bonheur, car pour moi c’est de là que découle tout le reste : une personne qui se sent bien a toutes les clefs en mains pour “réussir” dans tous les domaines.]

 

Cet article participe au carnaval d’article dont je suis l’organisatrice et dont le thème est : “Conseils et astuces pour une parentalité positive et bienveillante dès la grossesse.”

1 – Soigner son propre bien-être

Bien-être et bienveillance

Photo de sammanthayore

Avez-vous remarqué à quel point le bien-être ou le mal-être des personnes que l’on côtoie peut déteindre sur soi ?
Si l’on souhaite transmettre joie et sérénité à nos enfants, la première chose à soigner est notre propre bien-être.

 

-> Vivons la grossesse dans la positivité

Il est vrai que la grossesse s’accompagne en général de petits maux plus ou moins gênants pour la future maman. Mais qu’est-ce qui pèse le plus dans la balance ? Le miracle d’avoir créé un petit être d’amour ou les nausées et la prise de poids auxquels on doit faire face ?
Il arrive aussi que la vie nous fasse vivre des épreuves difficiles durant la grossesse et ce n’est pas toujours évident de faire face. Il est plus que jamais important de tout faire pour positiver, relativiser et prendre soin de soi.

Focalisons sur le positif.
Et du positif, il y en a à revendre lorsque l’on est enceinte !

La vie bat son plein au creux de soi et en prendre conscience et s’en délecter chaque jour insuffle une énergie positive magnifique à cette petite vie en développement…

 

-> Alimentation

Se sentir bien commence par se sentir bien dans son corps. Et se sentir bien dans son corps passe inévitablement par une alimentation saine et douce.
Et lorsque l’on est enceinte, ce n’est plus seulement soi que l’on nourrit mais aussi notre enfant.

Alors adoptons une alimentation douce, variée, logique, simple et naturelle. Evitons les les préparations industrielles et les surdoses de sucre. Mangeons lentement et savourons les goûts… C’est dès maintenant que notre enfant se nourrit et développe son sens du goût et même ses addictions…

(Je sais que les nausées, dégoûts et vomissements fréquents en début de grossesse ne permettent pas toujours de maintenir une alimentation saine, je suis passée par là… Mais ne vous découragez pas et dès que vous sentez que c’est possible, réempruntez cette voie ! Winking smile )

– N’oubliez pas de manger deux fois mieux et non deux fois plus…

– Faites vous plaisir en trouvant un compromis alliant une alimentation qui vous plaît et qui est saine.

 

-> L’importance de se faire plaisir

Nourrissez votre corps et votre esprit de plaisir !
Investissez-vous dans des projets qui vous stimulent, peu importe leur nature. Entourez-vous de personnes qui vous apportent de la joie. Focalisez-vous sur tout ce qui vous apporte du bien-être et abusez-en !
La vie est bien trop courte pour se lamenter, et la grossesse n’en parlons pas…

“Préparer le nid” est par exemple un projet qui peut être très excitant et stimulant. Je prends pour ma part un immense plaisir à prévoir, laver, organiser, coudre les petites affaires de mon futur bébé.

C’est MAINTENANT. L’instant présent est l’unique réalité.

 

2- Communiquer avec bébé

Communication bienveillante

Photo de Bgmfotografia

-> Prendre le temps au quotidien

Aussi chargée puisse être notre journée, il est important de prendre, chaque jour, un peu de temps pour communiquer avec bébé. L’haptonomie semble être une très belle façon de le faire. Cependant ce n’est pas le seul moyen de communication que nous avons !
Simplement, installez-vous confortablement, avec ou sans le futur papa. Fermez les yeux et ressentez votre bébé. Que ce soit seulement dans son énergie ou physiquement en prenant contact directement avec vos mains.

Il est important d’émettre l’intention de lui envoyer du positif, de la douceur, du bonheur… Tout ce qui pour vous constitue le bien-être.

 

-> Lui parler

Le sens auditif est l’un des sens les plus développés chez le fœtus. Il est très sensible aux sons et aux vibrations. Certes il n’a pas encore toutes les clefs de notre langage, mais il reconnaît notre énergie à notre intonation !
Alors NON ce n’est pas ridicule de parler à son bébé in utéro. Bien au contraire ! C’est le moyen de communication que nous utilisons le plus dans nos sociétés alors il va de soi de l’utiliser pour interagir avec notre futur enfant.

De plus, la voix de sa maman est pour bébé un repère rassurant qu’il retrouvera lors de sa venue au monde.

Racontez-lui tout ce que vous voulez, cela ne fait que conforter son existence, et donc ne peut qu’amplifier son bien-être

De plus, il paraitrait que l’acquisition du langage oral pourrait commencer dès la vie intra-utérine grâce à cette communication verbale !

 

-> Chanter !

Le “chant prénatal” constitue aujourd’hui un complément à la préparation à la naissance reconnu et très pratiqué. C’est dire à quel point c’est un moyen de communication efficace !

– Il favorise la détente et le bien-être de la future maman

– Il enveloppe bébé dans la douceur de la voix de sa maman, tout comme la parole, avec une dimension en plus : la musicalité.

 

J’espère que cela vous parle !
Quoi qu’il en soit, ne culpabilisez surtout pas de vos émotions ou pulsions durant la grossesse. C’est une période bouleversante ! L’essentiel est de prendre régulièrement le temps de se recentrer et de ne jamais perdre de vue le simple plaisir du bien-être dans l’instant présent…

 

 

[Si vous aimez, PARTAGEZ !!!]

Photo principale de smpratt90

  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 29
    Partages

2 réflexions au sujet de « La BIENVEILLANCE ? Bien avant la naissance ! [2 astuces incontournables] »

  1. Oui, c’est bien MAINTENANT qu’il faut utiliser les sens de l’ouie et du toucher pour communiquer avec ce petit Être déjà sensible aux attentions et au bien-être ! 🙂 <3 Et lui faire écouter beaucoup de musique pour en faire un mélomane !! 😀
    Profitez bien !! C’est une très belle aventure qui commence ! <3

Laisser un commentaire